Les fruits et légumes à l’école: un programme qui a la pêche

Connaissez-vous le programme « Fruits et Légumes à l’école » ? Je l’ai personnellement découvert récemment. Financée par l’Union européenne, cette initiative permet la distribution de fruits et légumes frais aux élèves du primaire et du secondaire en métropole et Outre-mer. Je trouve super intéressant de faire déguster des fruits et des légumes frais à nos élèves : rien de mieux pour passer outre leur méfiance vis-à-vis de ces produits sans compter qu’il n’est pas toujours coutume d’en consommer dans tous les foyers. Une collègue m’a même raconté qu’un élève de CM2 n’avait jamais croqué dans une pomme, pour lui les pommes, c’était uniquement en gourde ! Cette distribution est accompagnée de mesures éducatives que j’ai trouvé pertinentes. Je vous les présente !

Votre école participe-t-elle au programme ?

Pour bénéficier de ces mesures éducatives complémentaires, il faut avant toute chose vérifier que votre école est effectivement bénéficiaire du programme « Fruits et Légumes à l’école ». C’est peut-être le cas et vous ne le savez pas ? C’est autrement l’occasion de demander à votre commune d’engager les démarches pour en bénéficier ? Vous pouvez vérifier l’agrément de l’école en indiquant le numéro UAI au moment de l’inscription. Pour la réalisation effective des distributions, renseignez-vous auprès des responsables du péri-scolaire.

 

Le concours « J’en mange 5 »

Ce concours est facile à mettre en place avec les élèves, et j’ai aimé le fait qu’il soit accessible aux cycles 1, 2 et 3 avec, évidemment, des catégories selon les niveaux pour la sélection des œuvres par le jury (retrouvez les critères d’évaluation dans le règlement ICI) ! Souvent les concours ne sont proposés qu’aux cycles 3 ! Il ne prend pas beaucoup de temps – si précieux pour qui veut boucler le programme – et s’inscrit bien dans les séances d’éducation au goût et à l’alimentation.

 

Le but est d’envoyer une affiche créée avec les élèves, et destinée à promouvoir une consommation quotidienne d’au moins 5 portions de fruits et légumes.

Une accroche doit être trouvée plutôt en collectif pour les CP CE1 et CE2 (réalisable en individuel pour les CM1-CM2). Avec des jeux de mots, des rimes, en acrostiche, en alexandrin… c’est l’occasion de travailler la maîtrise du français. Ensuite, les élèves recherchent comment illustrer cette accroche. Le style est libre, ils peuvent utiliser de la peinture, des crayons ou feutres, mais aussi le collage de photos, un logiciel de création photo, réaliser une œuvre en volume qui sera photographiée, etc. 

Cette création s’accompagne d’une sensibilisation à l’alimentation, au travers d’un focus sur les fruits et légumes et les 5 portions par jour recommandées par les pouvoirs publics (cf. Manger Bouger).

C’est donc un projet pluridisciplinaire qui fera appel à plusieurs matières et compétences du programme scolaire (français, enseignement civique et moral, sciences/ Questionner le monde avec l’éducation au goût et à l’alimentation, arts visuels). Cette affiche sera proposée au restaurant de l’école. J’aime aussi le côté « transmission » au travers de cette utilisation collective.

 

Les œuvres devront être déposées sur le site du concours à partir du 6 mai 2024.

A noter : toutes les classes seront récompensées avec 30 livrets de jeux, et les 10 lauréats de 4 catégories (cycles 1, 2, 3 et multi-cycles) recevront des cartes cadeaux, des jeux de société, des exemplaires de leur affiche.

Pour en savoir plus : https://jenmange5.fr/

 

Un atelier sur le petit déjeuner mené par un(e) diététicien(e)

 

Le petit déjeuner est un repas important. Après une nuit de sommeil, il faut recharger les batteries, et autant mettre le bon carburant pour éviter le coup de pompe de 11h. Et ça s’apprend ! On a tous des élèves pour qui ne prennent pas de petit déjeuner et qui s’effondrent – ou au contraire s’agitent après la récréation.

Le programme « Fruits et Légumes à l’école » permet également de faire venir un(e) diététicien(nne) en classe. Attention, cet atelier n’est pas accessible aux écoles maternelles (contrairement au concours). L’animateur interroge les enfants sur leurs habitudes individuelles et les invite à imaginer des moyens de les améliorer à partir de produits qu’ils savent disponibles à la maison. Je trouve l’approche ludique, pédagogique et surtout très adaptée aux familles de nos élèves. Il ne s’agit pas d’avoir à faire des courses ou de sortir des petits déjeuners « idéaux » mais bien de se questionner sur les habitudes alimentaires, de catégoriser les aliments et les besoins et d’avoir la possibilité – avec des produits accessibles – d’améliorer ce repas si important (et d’avoir des élèves concentrés jusqu’à midi).

 

L’intervention dure une heure, elle est gratuite, il suffit simplement de mobiliser les collègues pour programmer 4 séances dans 4 classes différentes sur une même journée (2 séances le matin et 2 séances l’après-midi).

Pour en savoir plus : https://elfe-fruits-legumes.fr/

 

Je trouve l’approche vraiment complète et je vais solliciter la mairie pour voir comment en faire profiter l’école ! Faites-moi des retours si vous êtes bénéficiaires de ce programme, cela m’intéresse d’avoir vos avis.

Ludiquement vôtre

Monsieur Mathieu

Article rédigé en partenariat avec ELFE (enseigner les fruits et légumes à l’école)

 

Inscrivez votre classe au Défi ecosystem, recevez des kits gratuits et participez à des actions solidaires

Un projet pour sensibiliser à la seconde vie des appareils électriques.

Le Défi Ecosystem est un projet pédagogique clé en main.

Il est composé de 8 activités à réaliser en classe pour sensibiliser les élèves du CP à la 6e à la réparation, au don et au recyclage des appareils électriques et électroniques et des ampoules.

J’y ai participé 3 années de suite entre 2018 et 2020 avec mes classes de CE2 et il est très facile à mettre en œuvre.

Il s’inscrit dans les programmes de questionner le monde en cycle 2 et de sciences en cycle 3.

Par sa dimension solidaire (1000 défis réalisés= 1 projet d’électrification d’un village) il est aussi lié à notre programme d’enseignement civique et moral et à la prise de conscience citoyenne de nos élèves.

Comment ça fonctionne ?

  1. Vous inscrivez votre classe sur le site ledefi.eco
  2. Vous recevez gratuitement un kit pédagogique : Découvrir le kit
  3. Vous réalisez en classe des activités ludiques et pédagogiques:

Conçues pour s’inscrire dans le programme de l’Education nationale, elles sont modulables et adaptables à votre projet de classe, au temps que vous souhaitez y consacrer… En savoir plus sur les activités

  1. Vous validez les défis réalisés sur le site.

Le projet repose sur une mécanique solidaire avec les ONG Electriciens sans frontières et l’Ecole du Bayon : les activités validées alimentent un compte de défis relevés par l’ensemble des classes inscrites :

1 000 défis validés = 1 projet solidaire financé par ecosystem

Alors qu’attendez vous pour inscrire votre classe et commencer ce beau projet?

Pour l’avoir vécu 3 années les élèves sont pleinement motivés et impliqués et ils sont heureux de participer à cette action qui a du sens.

Pour vous inscrire c’est ici: J’inscris ma classe

https://www.ledefi.eco/?mtm_campaign=Mr-Mathieu

Ludiquement vôtre

M Mathieu