Les fruits et légumes à l’école: un programme qui a la pêche

Connaissez-vous le programme « Fruits et Légumes à l’école » ? Je l’ai personnellement découvert récemment. Financée par l’Union européenne, cette initiative permet la distribution de fruits et légumes frais aux élèves du primaire et du secondaire en métropole et Outre-mer. Je trouve super intéressant de faire déguster des fruits et des légumes frais à nos élèves : rien de mieux pour passer outre leur méfiance vis-à-vis de ces produits sans compter qu’il n’est pas toujours coutume d’en consommer dans tous les foyers. Une collègue m’a même raconté qu’un élève de CM2 n’avait jamais croqué dans une pomme, pour lui les pommes, c’était uniquement en gourde ! Cette distribution est accompagnée de mesures éducatives que j’ai trouvé pertinentes. Je vous les présente !

Votre école participe-t-elle au programme ?

Pour bénéficier de ces mesures éducatives complémentaires, il faut avant toute chose vérifier que votre école est effectivement bénéficiaire du programme « Fruits et Légumes à l’école ». C’est peut-être le cas et vous ne le savez pas ? C’est autrement l’occasion de demander à votre commune d’engager les démarches pour en bénéficier ? Vous pouvez vérifier l’agrément de l’école en indiquant le numéro UAI au moment de l’inscription. Pour la réalisation effective des distributions, renseignez-vous auprès des responsables du péri-scolaire.

 

Le concours « J’en mange 5 »

Ce concours est facile à mettre en place avec les élèves, et j’ai aimé le fait qu’il soit accessible aux cycles 1, 2 et 3 avec, évidemment, des catégories selon les niveaux pour la sélection des œuvres par le jury (retrouvez les critères d’évaluation dans le règlement ICI) ! Souvent les concours ne sont proposés qu’aux cycles 3 ! Il ne prend pas beaucoup de temps – si précieux pour qui veut boucler le programme – et s’inscrit bien dans les séances d’éducation au goût et à l’alimentation.

 

Le but est d’envoyer une affiche créée avec les élèves, et destinée à promouvoir une consommation quotidienne d’au moins 5 portions de fruits et légumes.

Une accroche doit être trouvée plutôt en collectif pour les CP CE1 et CE2 (réalisable en individuel pour les CM1-CM2). Avec des jeux de mots, des rimes, en acrostiche, en alexandrin… c’est l’occasion de travailler la maîtrise du français. Ensuite, les élèves recherchent comment illustrer cette accroche. Le style est libre, ils peuvent utiliser de la peinture, des crayons ou feutres, mais aussi le collage de photos, un logiciel de création photo, réaliser une œuvre en volume qui sera photographiée, etc. 

Cette création s’accompagne d’une sensibilisation à l’alimentation, au travers d’un focus sur les fruits et légumes et les 5 portions par jour recommandées par les pouvoirs publics (cf. Manger Bouger).

C’est donc un projet pluridisciplinaire qui fera appel à plusieurs matières et compétences du programme scolaire (français, enseignement civique et moral, sciences/ Questionner le monde avec l’éducation au goût et à l’alimentation, arts visuels). Cette affiche sera proposée au restaurant de l’école. J’aime aussi le côté « transmission » au travers de cette utilisation collective.

 

Les œuvres devront être déposées sur le site du concours à partir du 6 mai 2024.

A noter : toutes les classes seront récompensées avec 30 livrets de jeux, et les 10 lauréats de 4 catégories (cycles 1, 2, 3 et multi-cycles) recevront des cartes cadeaux, des jeux de société, des exemplaires de leur affiche.

Pour en savoir plus : https://jenmange5.fr/

 

Un atelier sur le petit déjeuner mené par un(e) diététicien(e)

 

Le petit déjeuner est un repas important. Après une nuit de sommeil, il faut recharger les batteries, et autant mettre le bon carburant pour éviter le coup de pompe de 11h. Et ça s’apprend ! On a tous des élèves pour qui ne prennent pas de petit déjeuner et qui s’effondrent – ou au contraire s’agitent après la récréation.

Le programme « Fruits et Légumes à l’école » permet également de faire venir un(e) diététicien(nne) en classe. Attention, cet atelier n’est pas accessible aux écoles maternelles (contrairement au concours). L’animateur interroge les enfants sur leurs habitudes individuelles et les invite à imaginer des moyens de les améliorer à partir de produits qu’ils savent disponibles à la maison. Je trouve l’approche ludique, pédagogique et surtout très adaptée aux familles de nos élèves. Il ne s’agit pas d’avoir à faire des courses ou de sortir des petits déjeuners « idéaux » mais bien de se questionner sur les habitudes alimentaires, de catégoriser les aliments et les besoins et d’avoir la possibilité – avec des produits accessibles – d’améliorer ce repas si important (et d’avoir des élèves concentrés jusqu’à midi).

 

L’intervention dure une heure, elle est gratuite, il suffit simplement de mobiliser les collègues pour programmer 4 séances dans 4 classes différentes sur une même journée (2 séances le matin et 2 séances l’après-midi).

Pour en savoir plus : https://elfe-fruits-legumes.fr/

 

Je trouve l’approche vraiment complète et je vais solliciter la mairie pour voir comment en faire profiter l’école ! Faites-moi des retours si vous êtes bénéficiaires de ce programme, cela m’intéresse d’avoir vos avis.

Ludiquement vôtre

Monsieur Mathieu

Article rédigé en partenariat avec ELFE (enseigner les fruits et légumes à l’école)

 

Inscrivez votre classe au Défi ecosystem, recevez des kits gratuits et participez à des actions solidaires

Un projet pour sensibiliser à la seconde vie des appareils électriques.

Le Défi Ecosystem est un projet pédagogique clé en main.

Il est composé de 8 activités à réaliser en classe pour sensibiliser les élèves du CP à la 6e à la réparation, au don et au recyclage des appareils électriques et électroniques et des ampoules.

J’y ai participé 3 années de suite entre 2018 et 2020 avec mes classes de CE2 et il est très facile à mettre en œuvre.

Il s’inscrit dans les programmes de questionner le monde en cycle 2 et de sciences en cycle 3.

Par sa dimension solidaire (1000 défis réalisés= 1 projet d’électrification d’un village) il est aussi lié à notre programme d’enseignement civique et moral et à la prise de conscience citoyenne de nos élèves.

Comment ça fonctionne ?

  1. Vous inscrivez votre classe sur le site ledefi.eco
  2. Vous recevez gratuitement un kit pédagogique : Découvrir le kit
  3. Vous réalisez en classe des activités ludiques et pédagogiques:

Conçues pour s’inscrire dans le programme de l’Education nationale, elles sont modulables et adaptables à votre projet de classe, au temps que vous souhaitez y consacrer… En savoir plus sur les activités

  1. Vous validez les défis réalisés sur le site.

Le projet repose sur une mécanique solidaire avec les ONG Electriciens sans frontières et l’Ecole du Bayon : les activités validées alimentent un compte de défis relevés par l’ensemble des classes inscrites :

1 000 défis validés = 1 projet solidaire financé par ecosystem

Alors qu’attendez vous pour inscrire votre classe et commencer ce beau projet?

Pour l’avoir vécu 3 années les élèves sont pleinement motivés et impliqués et ils sont heureux de participer à cette action qui a du sens.

Pour vous inscrire c’est ici: J’inscris ma classe

https://www.ledefi.eco/?mtm_campaign=Mr-Mathieu

Ludiquement vôtre

M Mathieu

Leçon sur le 11 novembre documents CP CE1 CE2, corrigés et vidéos

Bonjour à tous,

Hier en enseignement civique et moral nous avons parlé hier du 11 novembre mais peut-être le ferait vous demain dans votre classe? (en lien aussi avec le domaine du temps/ Questionner le monde)

Dans ce but j’ai remanié mes documents et ma trace écrite destinée à mes CP.

J’ai allégé celle-ci pour rendre la leçon plus abordable et lisible.

Ces documents sont aussi utilisables en CE1 voir CE2 en étude de documents ou travail de groupe.

Nous partirons des 4 excellentes vidéos courtes et adaptées que je vous fournis en document également avec leurs QR-codes. Ces vidéos serviront de base à nos échanges pour que je puisse poser des questions à mes élèves.

Comment procéder?

L’idée est de démarrer de ce qu’ils savent peut-être déjà, une sorte de brainstorming géant avec leur ardoise ou à l’oral, avec une carte mentale de leurs représentations que je réalise en temps réel au tableau ou sur affiche pour garder une trace.

Puis je confronte leurs représentations avec les 2 vidéos suivantes. Nous affinons ce que nous savons, on précise le vocabulaire et on corrige ou on valide nos représentations initiales.

¤ Les 2 vidéos 1 jour 1 actu

¤ un extrait de l’excellent documentaire Apocalypse sur la vie dans les tranchées (Elle peut paraître un peu rude à regarder mais il n’y  a pas d’images choquantes tout en retranscrivant bien la vie dans les tranchées). Je pense qu’il est important de leur donner de quoi se rendre compte de ce qu’étaient les tranchées.

¤ la petite capsule vidéo de 2 minutes d’histoire chrono.

Voici un visuel des corrigés de mes documents (Je me suis permis d’emprunter le très beau coloriage de Bout de gomme). Comme pour moi il s’agit de CP j’ai limité au maximum la trace écrite avec 6 cases et 11 mots à compléter et les mots suivants: première guerre mondiale, les tranchées, les « poilus », les « munitionnettes » (pour montrer l’importance du rôle des femmes à l’arrière), l’Armistice et , les commémorations.

Enfin voici un visuel de la fiche avec les vidéos et Qr-codes

Pour télécharger l’ensemble de mes documents c’est ici:

Corrigés des documents élèves

Fiches élèves 11 novembre CP CE1 CE2

Je vous recommande aussi chaleureusement toutes les excellents ressources suivantes:

¤ Les documents, coloriages, diaporamas et bibliographie chez Bout de gomme

¤ Les fiches CE1/CE2 de Lutin bazar ainsi que ses recommandations en littérature jeunesse

¤ Les supers documents mutualisés  ainsi que les bonnes trouvailles de chez Sanléane

Si vous souhaitez repartager cet article, merci de mentionner la source.

Ludiquement

M Mathieu

Mon assiette ma planète un site qui regorge de ressources

Comment aborder l’élevage avec les élèves ?
Mon assiette ma planète : un site riche de ressources gratuites pour ouvrir la discussion sur le sujet.

Au cycle 3, on aborde en sciences les besoins nutritionnels de l’être humain, l’origine des aliments et les techniques mises en œuvre pour transformer et conserver les aliments. Si l’on doit tenir compte du choix des familles en matière d’alimentation, ces notions sont essentielles et amènent les élèves à se construire une opinion. L’axe choisi par le site Mon assiette ma planète est justement de donner les clés pour débattre du sujet. Je vais vous présenter quelques unes des ressources très pertinentes de ce site

Une introduction en vidéo

C’est un fait ! Les hommes ont commencé à élever des animaux pour leur alimentation (lait, viande) il y a plus de 10 000 ans au Proche Orient. La vidéo proposée par Mon assiette ma planète a été réalisée avec l’excellente émission « 1 jour, 1 question » et interroge sur l’origine des aliments et de ce que nous consommons. De manière visuelle, ludique et pédagogique, elle permet d’introduire efficacement la notion des apports alimentaires et de l’origine des aliments consommés. Les élèves sont amenés à appréhender les fonctions de nutrition à partir d’observations et doivent travailler à partir d’exemples d’élevages et de cultures.

Des ressources pour les élèves: le journal,un poster, une mini-série

On peut ensuite distribuer un journal « 1 jour 1 actu » à chacun des élèves (le support est envoyé gratuitement sur simple demande). Ce journal explique l’actualité aux enfants avec des mots simples à travers un poster, un dessin de presse et une image décodée. Enrichir le vocabulaire des élèves, éveiller leur curiosité et approfondir leurs connaissances sur l’élevage et la place de la viande dans notre alimentation, telle est l’ambition de ce numéro spécial.

Ces deux documents permettent de travailler concrètement sur l’élevage.

Vous pouvez également trouver sur le web une série de 12 épisodes de  dessins animés sur la vie à la ferme avec la famille des Jolipré. Sur leur site dédié vous trouverez aussi des jeux, des recettes et des chansons autour des 12 épisodes.

 

 

 

Un débat pour conclure

L’alimentation peut être un sujet de débat. D’autres ressources pédagogiques proposées par cette plateforme, sont intéressantes à cet égard. Par exemple, la fiche méthodologique « débattre avec les petits » permet de donner de bonnes idées pour animer un débat sur le sujet de l’alimentation et de la consommation de viande. Ces moments de débat peuvent tout à fait entrer dans le cadre d’une séance en enseignement civique et moral.

Et si on sortait ?

On peut également partir à la rencontre des professionnels. En effet, depuis 2014, les professionnels de la filière élevage et viande ouvrent leurs portes au public chaque année, en particulier aux scolaires, lors des Rencontres Made in Viande fin mai – début juin. Ils reçoivent des classes (de la maternelle au lycée) sur leur lieu de travail pour expliquer leurs métiers et ses pratiques, transmettre leur passion. 
C’est l’occasion de découvrir tous les maillons de la filière en visitant une ferme, un marché aux bestiaux ou encore une boucherie… 

Bonne découverte à tous, Ludiquement vôtre

Monsieur Mathieu

Partenariat

INTERBEV est une association fondée en 1979 qui représente la filière de l’élevage et des viandes, ses entreprises, ses métiers. Elle a pour but de valoriser leur savoir-faire et la qualité de leur travail. Dans le cadre de ses missions d’information, INTERBEV développe depuis de nombreuses années des ressources et des animations pédagogiques réalisées dans le respect des programmes de l’Education nationale. Mon assiette ma planète propose de nombreuses ressources, des animations et des rencontres avec les professionnels de la filière pour accompagner les cours et développer l’esprit critique de vos élèves.

Éducation à l’alimentation, mon assiette ma planète

Éducation à l’alimentation Mon assiette, ma planète,

une nouvelle plateforme pédagogique pour développer l’esprit critique et l’échange

Ce qui est dans notre assiette, d’où ça vient, ce qui doit y être : le sujet de l’alimentation a une place importante dans les programmes de cycle 2 et cycle 3. On l’entend chaque jour, c’est un véritable enjeu de santé publique que de sensibiliser les enfants à l’importance du bien manger pour être en bonne santé. C’est pourtant, pour nous enseignants, une notion qui n’est pas simple à aborder : sujet à controverse, parfois lié à la religion, à des choix familiaux ou politiques, nous ne sommes pas toujours à l’aise pour le prendre à bras le corps. Dans ce contexte, le site Mon assiette ma planète a trouvé le ton adéquat. L’alimentation, cela peut être un sujet de débat. Les ressources pédagogiques proposées sont vraiment intéressantes à cet égard. Explications.

Eduquer à la santé, à l’équilibre alimentaire

 Les élèves de CP CE1 CE2 doivent apprendre à l’école les catégories d’aliments, leur origine, les apports et la notion d’équilibre alimentaire. Les plus grands vont, eux, aborder les fonctions de nutrition et le fonctionnement de l’appareil digestif.

A noter : ils sont amenés à travailler à partir d’exemples d’élevage et de culture et à visiter des lieux de production, de fabrication ou de transformation. Ils décrivent les habitudes, choix de consommation et leurs conséquences, ce thème s’inscrivant également dans une perspective de développement durable et de la formation d’éco-citoyens.

Mon assiette ma planète, comme son nom l’indique a fait le choix de s’inscrire dans le programme scolaire en proposant des ressources pédagogiques gratuites, réalisées avec des enseignants, bien construites et sans prosélytisme. INTERBEV est à l’origine de cette plateforme pédagogique. Les outils proposés aux enseignants sont réfléchis et respectent les directives du Plan National Nutrition Santé 4. On peut trouver sur leur site de nombreuses ressources pour enseigner le sujet de l’alimentation et les fonctions de la nutrition.

La consommation de viande pose question dans notre société actuelle, c’est vrai. Sans détour, Mon assiette ma planète propose aux enseignants de l’aborder en débat en classe, et ce, dès le cycle 2. Écouter et comprendre un point de vue qui n’est pas le sien, ou au contraire défendre ses idées et imaginer ses arguments: autour du sujet de l’alimentation et/ou de la consommation de la viande, permettre aux enfants de construire un vivre ensemble nécessaire à la vie en société, de développer des attitudes d’empathie, d’écoute, d’esprit critique et de libre arbitre. Autant de compétences qui sont directement inscrites dans le programme de l’enseignement civique et moral.

L’alimentation, ouvrons la discussion

 La fiche méthodologique « débattre avec les petits » est par exemple très intéressante.

Bien entendu, il y a toutes les ressources sur le site Mon assiette ma planète , qu’on peut compléter avec une recherche documentaire, pour comprendre le sujet avant de débattre. Le bâton de parole qu’on connaît tous est mentionné mais j’ai apprécié « la rivière du doute » (l’enseignant(e) peut demander aux élèves de se déplacer dans la classe en fonction de leur avis sur une question donnée).

Les sujets proposés (« Imagine que tu es ve?ge?tarien(ne), comment ferais-tu pour convaincre tes parents de ne plus te servir de viande ? » par exemple), le fait de proposer de prendre la parole sur un sujet sur lequel on a des convictions ou, à l’inverse, défendre un point de vue qui n’est pas le sien, tenir compte « des goûts et des couleurs », la fiche est vraiment très intéressante à tous points de vue.

Le débat étant aux programmes des cycles 2 et 3 avec toutes les notions importantes de maîtrise du langage et d’éducation civique qui y sont associées : présenter une idée, réfuter, reformuler, respecter les règles de la conversation, mobiliser les formules nécessaires dans un échange parfois animé : Mon assiette ma planète alimente donc intelligemment notre pédagogie pluri-disciplinaire! Alors vos lasagnes de ce soir ? Epinards ou bolognaise ?

Monsieur Mathieu

INTERBEV est une association fondée en 1979 qui représente la filière de l’élevage et des viandes, ses entreprises, ses métiers : éleveurs, commerçants en bestiaux, abatteurs, bouchers, etc. Elle a pour but de valoriser leur savoir-faire et la qualité de leur travail. Dans le cadre de ses missions d’information, INTERBEV développe depuis de nombreuses années des ressources et des animations pédagogiques réalisées dans le respect des programmes de l’Education nationale.  Mon assiette ma planète propose de nombreuses ressources (fiches d’activités, vidéos, posters, bande dessinée, etc.), des animations et des rencontres avec les professionnels de la filière pour accompagner les cours et développer l’esprit critique de vos élèves.